Non classé

La musique ancienne

Avant le XVIIe siècle, la musique était différente de celle que nous écoutons aujourd’hui. C’est cette musique qui a donné naissance à celle de notre époque. Cependant, nombreux sont ceux qui n’en savent rien du tout de cette musique. Qu’est-ce qui différencie cette musique de la nôtre ? Telle est la question à laquelle vous aurez réponse dans la suite de cet article. 

La musique ancienne : qu’est-ce que c’est ? 

Êtes-vous de ceux que la curiosité pousse à vouloir en savoir plus sur la musique ancienne ? Si oui, rendez-vous sur ce site http://www.leytron-festival.ch/ pour vous cultiver. Il existe diverses interprétations de la musique ancienne. 

Selon certaines personnes, elle serait une composition musicale des temps anciens et selon d’autre elle s’étendrait jusqu’à l’époque de la renaissance. Il y en a même qui disent qu’elle prend en compte la musique de la Grèce et celle de la Rome antique. 

Mais aujourd'hui, la musique ancienne est définie comme une musique datant d’avant le XVIIe siècle avec un style particulier. Les opinions sont assez diverses sur le sujet, mais il faut juste retenir que c’est une musique qui ne date pas de notre ère. 

Les caractéristiques de la musique ancienne 

À une époque, le thème musical était tout simplement monophonique. Elle était donc composée d’une seule ligne de mélodie. Les instruments de musique étaient aussi très différents de ceux utilisés de nos jours. Il s'agissait d'instruments à vent, à percussion et à cordes, la lyre étant l'un des instruments les plus populaires en Grèce. 

Notez que la musique ancienne est avant tout européenne. Et elle a donné naissance aux premiers solfèges dans le domaine de la musique. La musique ancienne a entrainé l’apparition des instruments de musique et ceci selon les périodes. 

La musique ancienne date des temps très anciens et elle est la mère de la musique de notre époque. Marquant une différence à chaque période elle est d’un style monodique et est caractérisée pas différents instruments de musique selon l’ère.